Geochemical Prospecting

Kroepelin, H. (Technische Hochschule, Germany)

OnePetro 

GEOCHEMICAL PROSPECTING Abstract Geochemical prospecting is understood in this paper to be the determination of traces of hydrocarbons in the air contained in the soil or in the soil proper, the sampling depth being a few meters. In some areas the concentration of hydrocarbons is found to be higher than in the surrounding areas. Such anomalies can be mapped and are supposed to be an indication for an oil or gas deposit. The concentration of hydrocarbons in the air contained in the soil is in the ppm range (by volume), that in the soil itself in the ppb range (by weight). First, the physical and chemical conditions for chemical prospecting are discussed. The various mechanisms and possibilities for gas transportation from the deposit to the surface are effusion, diffusion in wider and narrow fissures, diffusion in liquids, transport of gas in solution in water, etc. The direction and the rate of gas transportation depends to a great extent on the properties of the overlaying rocks and on the geological structure. Local perturbations may be caused by varying properties of the soil and by the production of hydrocarbons by living organisms. All these local influences should be eliminated by statistical methods so that the anomalies can be mapped un- biased by the personal interpretation of the investigator. Then, geochemical prospecting combined with the usual geological methods may be a helpful tool for the detection of oil, especially in difficult cases (e.g., stratigraphic traps). Résumé Dans cette conférence la prospection géochimique soit définie comme la recherche des indices de pétrole en surface, spécialement des traces des hydrocarbures de C2 jusqu'à cg. Le méthane n'est pas un indice caractéristique. Les hydrocarbures peuvent être dosées dans des échantillons soit de l'atmosphère du sol, soit du sol même. Les échantillons sont prises quelque mètres audessous de la surface. La teneur en hydrocarbures de l'air est d'une mesure de par poids. Aujourd'hui la chromatographie en phase gazeuse est la méthode préférable pour le dosage des traces infimes. Afin qu'une prospection géochimique soit possible il y a beaucoup de conditions nécessaires qui seront discutées. Ce sont par exemple les mécanismes de transport des hydrocarbures du gisement à la surface. La forme et la position des anomalies par rapport au gisement sont déterminées par les structures géolo- giques. La teneur en gaz est aussi influencée par les faciès du terrain et par les produits de la matière vivante. C`est pourquoi qu'il faut appliquer les méthodes statistique aux résultats bruts. Des chiffres de 70 % de prédictions correctes publiées sont impressionantes, mais elles ne pouvaient pas convaincre le scepticisme. I1 n'y avait pas des publica- tions assez détaillées rendantes possible une critique objective de cette méthode. La combinaison de la prospection géochimique et de la géophysique peut être utile sans dou